Partir pour réfléchir

07-11-2007 

Inauguration des bureaux de Spiritours
Véronique Leduc

Anne Godbout
C’est après 14 ans dans le milieu du voyage que Anne Godbout, fondatrice de Spiritours, a trouvé ce qu’elle avait vraiment envie de faire : offrir des voyages de ressourcement pour petits groupes.  C’est ainsi, au détour d’un voyage en Asie du Sud-Est ayant provoqué un déclic pour la jeune femme que Spiritours est né. 

Depuis 2003 donc, ce voyagiste spécialisé dans un créneau spirituel a fait son chemin et a forgé sa place petit à petit pour finalement tenir hier soir une soirée-cocktail afin d’inaugurer ses bureaux de la rue St-Joseph à Montréal.  Ainsi, dans les locaux que Spiritours occupe depuis déjà quelques mois, une trentaine de personnes étaient présentes afin de souligner la réussite de l’organisation. 

Autour du monde
Avec des voyages de une ou deux semaines en Égypte, au Kenya, au Maroc, en Tunisie, au Costa Rica, en République Dominicaine, à New-York, à Compostelle, à Athènes, en Israël, une croisières dans les Caraïbes et des séjours à Charlevoix ou en Gaspésie, le choix offert par Spiritours est vaste et va du cheminement religieux au simple voyage de ressourcement en passant par la marche spirituelle ou le projet humanitaire.

Spiritours propose des voyages de ressourcement
Tous les groupes, de 6 à 15 personnes, qui partent avec Spiritours vivront un séjour au rythme plus lent que les voyages réguliers afin de permettre de s’imprégner davantage des lieux.  Du départ au retour, tous les groupes sont guidés par des accompagnateurs spécialisés qui ont une formation en psychologie, en philosophie, en théologie ou des expériences significatives dans le milieu.  Sur place, le tourisme équitable est favorisé en privilégiant les professionnels du voyage du pays visité et les séjours chez les habitants si cela est possible. 

« Les choses vont de mieux en mieux pour Spiritours, a affirmé Anne Godbout.  Je pense qu’il y a présentement un courant qui fait que les gens ressentent un besoin de s’arrêter et de se ressourcer.  Les gens qui s’intéressent à nos voyages sont souvent des personnes en transition qui ont besoin de réflexion mais de plus en plus aussi, les gens qui nous contactent cherchent simplement à voyager différemment. »

Pour le moment, la clientèle de Spiritours entre dans une tranche assez définie; 80% de femmes qui sont, pour la plupart, des baby-boomers.  Par contre Spiritours offre aussi un voyage à New-York qui est spécialisé pour les jeunes de 18 à 35 ans.  « Nous tentons de diversifier nos offres afin de rejoindre le plus de gens possibles et de répondre à des besoins variés.  J’ai eu envie de voyager différemment et je veux que le plus de gens possible puisse faire l’expérience d’un voyage de rencontres », affirme Anne.  

Partir pour mieux se retrouver, voilà ce que propose Spiritours.

Pour avoir plus d’information : www.spiritours.com