Bienvenue en Jordanie!

23-02-2009 
Deuxième marché du tourisme jordanien à la Mer Morte
Véronique Leduc

Hier avait lieu le souper d'ouverture du Jordan Travel Mart dans un hôtel de la Mer Morte
Située entre, l’Arabie Saoudite, la Syrie, l’Irak et l’Israël et les territoires palestiniens, la Jordanie n’est franchement pas la première destination touristique à laquelle les voyageurs pensent pour les vacances. Pourtant, entre des ruines magnifiques, un désert qui semble infini, des falaises impressionnantes, une station balnéaire luxueuse, une mer connue dans le monde entier pour ses vertus thérapeutiques, une cuisine goûteuse et une des merveilles du monde, la Jordanie a beaucoup plus à offrir que ce l’on pourrait croire à prime abord. Et pour une deuxième année, avec la tenue du Jordan Travel Mart (JTM), c’est ce que les acteurs du domaine touristique jordanien veulent dire au monde entier.

Afin de prouver ses dires, le Jordan Tourism Board (JTB) a profité de l’événement qui se tient du 22 au 24 février pour amener, une semaine avant la tenue du salon, une trentaine de journalistes et de tours opérateurs des Amériques autour du pays.

Plusieurs sites historiques se trouvent à proximité de Amman, mais la ville comme telle vaut aussi le détour

Autour de la Jordanie

ExpressVoyage.ca fait partie du tour et découvre donc, depuis le 14 février, un monde étonnant de possibilités touristiques.

Débutant la visite du pays à Amman, la capitale, les journalistes ont d’abord visité, à proximité de la ville, l’ancienne citadelle, les ruines de Jerash, le château de Ajlun et la vieille ville de Amman, dépaysante, pleine de vie, de marchands et de couleurs.

Reconnu comme une des merveilles du monde, Pétra offre aux visiteurs des kilomètres de ruines impressionnantes. D'ailleurs, plusieurs touristes viennent en Jordanie pour Pétra d'abord.
Pour attirer les touristes, les marchands vendent des bouteilles de sable coloré à l'effigie des paysages jordaniens
Ensuite, un trajet de deux heures avec arrêt au Mont Nébo, le lieu où Moise aurait découvert la terre promise, a mené le groupe vers la ville qui accueille l’ancienne cité de Pétra, une des merveille du monde. Pétra est tout simplement magnifique et bien que les journalistes n’aient eu qu’une journée pour découvrir l’immense site et les centaines de ruines, il en faudrait en réalité au moins quatre pour apprécier les principaux attraits de l’endroit.

Le groupe a ensuite vécu une aventure très particulière dans le désert de Wadi Rum, situé à moins d’une heure de Pétra. À travers des dunes de sable rouge qui s’étendent sur des kilomètres, nous avons dormi dans un campement de bédouins traditionnel. À mon avis, le point fort du voyage!

En route ensuite pour Aqaba, la station balnéaire du pays située aux abords du Golfe d’Aqaba. Avec ses palmiers et ses fleurs, ses possibilités de plongée, ses hôtels luxueux, ses plages et ses nombreuses piscines la ville d’Aqaba, située à moins de deux heures du Wadi Rum offrait un contraste frappant par rapport à l’expérience bédouine!

Finalement, après un arrêt à Béthanie, près du Jourdain, là où Jésus a été baptisé, le voyage s’est terminé près de la Mer Morte, là où le Jordan Travel Mart a lieu et où les journalistes ont pu expérimenter hier soir l’expérience très particulière de la flottaison dans cette eau salée reconnue mondialement pour ses bienfaits sur le corps et la peau.

Plusieurs groupes de bédouins vivent encore, de façon nomade, dans le désert et peuvent accueillir les touristes sur leur campement. Feu de camp, danses et repas copieux sont au programme.
Selon Malia Asfour, directrice du Jordan Tourism Board pour l’Amérique du Nord, la Jordanie, sur un petit territoire (92 300 kilomètres²), offre plus de possibilités de visites touristiques que tout autre pays. Si c’est ce que le voyage d’une semaine visait à prouver, la mission est réussie puisque la plupart des journalistes ont semblé impressionnés du nombre de sites visités en si peu de temps et toujours à moins de deux heures de route l’un de l’autre.

Pour briser les préjugés

Bien que la visite fût très rapide pour les journalistes et qu’il aurait fallu davantage de temps pour bien explorer chaque site et pour comprendre le pays et les communautés qui l’habitent, ce qui est sûr et qu’il est possible de constater dès que l’on met les pieds en Jordanie, c’est la fierté des gens pour leur pays et l’accueil extrêmement chaleureux réservé aux touristes. Ici, tout le monde, autant les gens du Jordan Tourism Board que les marchands de la rue ou que les employés des hôtels souhaitent que leur pays soit connu et visité. D’ailleurs, dans les rues, au lieu de l’habituel « Bonjour », les locaux lancent immanquablement aux touristes un « Welcome » amical. 

Clairement, depuis quelques années et pour les années à venir, le plus grand défi pour le tourisme jordanien est de faire comprendre aux touristes des Amériques (les Européens sont déjà nombreux à venir en Jordanie) que l’endroit n’est pas dangereux et que bien qu’il soit voisin avec plusieurs pays qui ne sont pas propices actuellement au tourisme, la Jordanie n’est pas en guerre, est sécuritaire, développée et est en paix avec ses voisins.

Ayant d’ailleurs au cours des dernières années pris en main le marketing touristique de la Jordanie, le Jordan Tourism Board vise avec ce nouveau salon annuel, à briser les préjugés et à dire, via les journalistes et les tour opérateurs, « Welcome » aux touristes du monde entier. 

Notre journaliste est invitée par le Jordan Travel Mart.